Fév 28, 2017

Posted by in Economie | Commentaires fermés sur Assurance-vie : Attention à ces pièges

Assurance-vie : Attention à ces pièges

Assurance-vie : Attention à ces pièges

 

Alors que des assureurs comme Axa, FIliassur et autres proposent des contrats d’assurance-vie convenables, d’autres prestataires ne sont pas de la même clarté. En effet, ces offres ne sont pas tout à fait comme on le croyait, à 0% de frais d’entrée. L’argument de vente qui stipule la réalisation d’économies sur les frais n’est qu’une trompe d’œil à laquelle il faut être vigilant. Ainsi, plusieurs frais s’ajoutent sur le contrat au fur et à mesure et que les clients ne doivent pas les ignorer.

 

Les frais de gestion indispensables à l’assurance-vie

Si lors de la vente d’un produit d’assurance-vie, on vous annonce qu’il s’agit d’un contrat à 0% de frais d’entrée, alors on vous détourne le regard sur les frais de gestion. En effet, il s’agit du cumul des frais de gestion intrinsèques aux supports financiers et les frais de gestions liés à la compagnie d’assurances.  Parfois, le contrat se voit même ajouter des frais de la gestion sous mandat, appelée également gestion pilotée.

 

Les frais de la gestion administrative destinés à rémunérer l’assureur représentent en moyenne 0,6% du contrat pour les fonds en euros et 0,9% pour les supports en unités de compte. Ils peuvent même atteindre 1% sur quelques contrats et ils ne sont pas négociables. Pour alléger ces frais, quelques plateformes proposent des solutions automatisées, ce qui limite l’intervention humaine.

 

Les fonds de fonds et les frais d’arbitrage

De l’autre côté, il faut faire attention également aux fonds de fonds qui viennent s’accumuler aux frais de gestions. Ils sont aussi non négociables et imposent une double facturation avec retenue de frais de gestion. Les assureurs appliquent également des frais d’arbitrage qui sont prélevés sur chaque réallocation d’actifs.

A différence des autres frais, les commissions d’arbitrage sont négociables. Elles peuvent représenter de 0 à 1% du total réalloué en ajoutant parfois un montant forfait sur chaque opération réalisée. Pour pouvoir limiter ces dépenses, il est recommandé de souscrire des contrats avec un nombre d’arbitrages annuels gratuits ou s’affilier à un contrat en ligne qui ne prend généralement pas de commissions sur ces services.

Pour ceux qui optent pour un arbitrage automatique, il faut se méfier aussi des frais supplémentaires sur d’autres options incluses dans le contrat. Ces frais peuvent atteindre jusqu’à 1% du montant de l’option.

Comments are closed.

scriptsell.neteDataStyle - Best Wordpress Services